Back to top

Offre de thèse (financée) - avant le 7 juin 2019 -

Enseignement

Le sujet de thèse (financé) que nous proposons : Adapter le réseau d'aires protégées aux changements globaux pour mieux conserver : Cas des communautés d'oiseaux d'eau hivernants des zones humides (Projet ARACO).
MNHN-CESCO-Station marine Concarneau & Fondation Tour du Valat, Arles

Offre de thèse (financée) - Adapter le réseau d'aires protégées aux changements globaux pour mieux conserver

Contexte : 

Dans le contexte d’érosion majeure de la biodiversité, prédire les impacts conjugués des changements climatiques et d’usages des sols aux horizons 2050-2100 sur la diversité biologique revêt un enjeu majeur pour la priorisation et l’adaptation des politiques de conservation.

C’est particulièrement vrai pour les zones humides des milieux maritimes et côtiers (marais, estuaires, lagunes…] à la fois confrontées à une modification du régime de précipitation, une élévation des températures, du niveau marin et à un fort développement des activités humaines (urbanisation, intensification de l’agriculture), à l’origine d’une régression majeure de leurs surfaces passées et prédites au niveau mondial. Milieux productifs, ces zones humides jouent un rôle majeur pour la conservation de la biodiversité, en particulier l’avifaune. Cette reconnaissance a conduit à la création d’un vaste réseau d’aires protégées à large échelle (Natura2000, RAMSAR…) connectées (zone de reproduction, d’hivernage, halte migratoire), dont le devenir, l’efficacité pour la conservation et les enjeux futurs sont à anticiper pour prioriser les actions de conservation, de gestion, voire de restauration.

Objectif :

- Prédire l’évolution de la structure et la distribution des communautés d’oiseaux d’eau de ces zones humides selon les scénarios de changements globaux (climatiques, montée du niveau marin, usages des sols) aux horizons 2050-2100, à la fois sur le plan taxonomique et patrimonial mais aussi fonctionner

- Evaluer l’efficience du réseau actuel d’aires protégées à large échelle pour limiter l’impact de ces changements sur la dynamique des communautés

- Produire et diffuser des recommandations pour la priorisation des actions de gestion et de conservation des espèces et des espaces (adapter, restaurer, désigner de nouvelles zones protégées) selon ces scénarios de changements globaux et en fonction des objectifs de conservation (patrimoniaux, taxonomiques, fonctionnels, d'originalité phylogénétique) ?

Méthodes et résultats attendus :
 

Pour atteindre ces objectifs, cette thèse s'appuiera sur l'analyse temporelle et spatiale d'un vaste jeu de données de dénombrements internationaux des oiseaux d'eau hivernants (Wetlands International pour 26 pays, environ 10.000 points de comptages, 150 espèces, 25 années de suivis, ~ 100 millions de données), qui sera couplé aux traits des espèces (vulnérabilité, traits d'histoire de vie'), aux variables de pressions en interaction (précipitations et températures, types des zones inondées, évolution de l'usage des sols -300 zones humides, 3 pas de temps- et aux réponses adoptées (type, densité du réseau d'aires protégées') de manière à prédire selon les scénarios d'évolution de ces pressions (dont montée du niveau de la mer) et les réponses adoptées (conservation) les possibles devenirs de ces communautés, tant sur le plan patrimonial, taxonomique que fonctionnel.

Le projet s'appuiera sur des bases de données déjà disponibles et maîtrisées et fera appel à des modélisations (modèles linéaires).

Les analyses exploiteront notamment les variations spatio-temporelles de la composition des communautés avec des modèles statistiques tenant compte des autocorrélations spatiales et temporelles et de la structure hiérarchique des jeux de données. L'approche plurispécifique exploitera la variabilité interspécifique dans la sensibilité aux changements environnementaux et permettra d'identifier les caractéristiques spécifiques (traits) auxquelles elle est associée.

Les scénarios d'évolution des communautés sous scénarios de changements globaux (2050-20100) seront produits à partir des modélisations des réponses des espèces et des communautés aux changements environnementaux passés (25 années passées) et les projections seront confrontées au devenir prédit du réseau actuel d'aires protégées et devraient permettre d'identifier les zones à conserver, restaurer, voire à désigner en priorité selon les objectifs de conservation grâce à une analyse critique intégrée.

Les résultats et les outils produits seront largement diffusés auprès des décideurs des 26 pays (via notamment la Tour du Valat). Ils devront constituer une aide à la décision pertinente pour une conservation effective de ces communautés.

Références :

- Gaget Elie. Importance des politiques de conservation pour faciliter l'ajustement des communautés d'oiseaux d'eau hivernants au réchauffement climatique en Méditerranée. Thèse soutenue au MNHN, Paris, le 18 décembre 2018

- Gaget E., Galewski T., Jiguet F., Le Viol I. 2018. Waterbird communities adjust to climate warming according to conservation policy and species protection status. Biological Conservation 227 : 205-212. 

Localisation :

Centre d’Ecologie et des Sciences de la COnservation (CESCO) UMR7204 MNHN-CNRS-SU) à la station marine de Concarneau & Tour du Valat, Arles. La thèse se déroulera majoritairement au CESCO à la station marine de Concarneau (encadrant principal) mais les échanges avec l’équipe CESCO-Paris et bien sûr celle de la Tour du Valat sont prévus et seront vivement encouragés.

Encadrants :

Dr Isabelle Le Viol, Maitre de Conférences, CESCO-MNHN

Dr Thomas Galewski, Responsable de l’Observatoire des zones humides méditerranéennes, Tour du Valat

Collaborations nationales et internationales prévues

 

Financement :

La thèse sera financée par la Tour du Valat et la région Bretagne. Thèse prévue en trois ans, début en octobre/novembre 2019.

 

Profil recherché :

Biologiste de la conservation, écologue des communautés avec fortes compétences en modélisation, en analyses de données. Des compétences en ornithologie seraient un plus.

Candidature :

Merci d’adresser vos CV, lettre de motivation, notes de M1 et M2 (si disponibles) ainsi que les coordonnées du directeur de stage de M2 à Isabelle Le Viol (isabelle.le-viol@mnhn.fr) et Thomas Galewski (galewski@tourduvalat.org) au plus tard le 7 juin 2019.

Les candidat(e)s retenu(e)s sur dossier seront invité(e)s à un entretien à Paris le 27 juin (visioconférence possible).

Pour des renseignements complémentaires, merci de contacter isabelle.le-viol@mnhn.fr

 

 

 

 

Vous aimerez aussi

Sciences participatives
Objectif plancton © Lionel Lucas
2 Août 2019

Objectif Plancton 28/09

Sciences participatives
Stage bénévole "Plages vivantes"
5 Juin 2019

Offre de stage bénévole d'été