Back to top
Élevage de méduses © MNHN - Agnès Iatzoura

Centre de Conservation et de Ressources biologiques marines (C2RBM)

Située à proximité d’environnements exceptionnels pour la diversité des écosystèmes marins et des espèces qu’ils abritent, la Station marine de Concarneau est un lieu propice à la reproduction et l’élevage d’organismes locaux marins côtiers.

Le Muséum national d’Histoire naturelle est un acteur majeur dans de nombreux programmes de conservation, notamment de la faune terrestre, au travers du Centre de Conservation et de Ressources biologiques marine (C2RBM) de la station, il va s'impliquer activement dans la protection de la faune marine et ce, afin d'éviter de prélever dans le milieu naturel.

Ainsi le C2RBM expérimente, d’une part, la reproduction et l'élevage d'organismes locaux tels que les hippocampes, les holothuries, les crinoïdes, les méduses et élève, d’autre part, des organismes locaux tels que les homards, les ascidies, les seiches, les raies, les roussettes.

L'élevage de ces organismes permettra ainsi :

  • d’apporter sa contribution à la protection d’animaux tels que l'hippocampe et la raie brunette lesquels sont des espèces protégées,
     
  • de céder des animaux à d'autres équipes aquariologiques, notamment aux aquariums locaux,
     
  • de fournir des modèles biologiques pour la recherche fondamentale,
     
  • de développer de nouveaux modèles d'aquaculture.

La Station marine de Concarneau peut également vous accompagner, en mettant à disposition sa plateforme, à la reproduction et/ou à l’élevage d’espèces locales.

Pour la récolte et l’envoi d’organismes in situ, merci de nous contacter directement à : contact.concarneau [arobase] mnhn.fr ou d'utiliser le formulaire de contact sur la page Contactez-nous.
 
La Station marine de Concarneau dispose des autorisations légales nécessaires pour réaliser ces récoltes aux fins de recherche, d'enseignement ou d'approvisionnement pour les aquariums dans des quantités aussi limitées que possible afin de préserver la ressource.

À la une