Back to top
Vue de la station marine de Concarneau depuis la sortie du port © MNHN - Aodren Le Gal

Expertise

L’observation et le suivi des écosystèmes, une tradition séculaire à la station, sont des outils indispensables à la connaissance des milieux, à leur gestion et leur protection.

Les suivis et inventaires de la faune et de la flore marine de la façade Manche-Atlantique s’inscrivent dans une longue tradition qui puise son origine dès la création de la station permettant ainsi d’effectuer le recensement des espèces marines animales et végétales de la région de Concarneau (notamment la Baie de la Forêt). Ce suivi aboutira à la publication d’inventaires de la flore et de la faune, de descriptions d’espèces nouvelles et de cycles de reproduction des organismes (Gillet de Grandmont, 1864, Pouchet, 1889; Crouan & Crouan, 1867; Fabre-Domergue & Bietrix, 1897; Guérin-Ganivet, 1912).

Les compétences développées dans le cadre des recherches effectuées à la Station sont également utilisées pour l’expertise des écosystèmes marins, notamment grâce aux suivis et inventaires réalisés dans le cadre de dispositifs réglementaires (Directives Cadres de l’UE (Union Européenne), DCE (Directive Cadre sur l’Eau), DCSMM (Directive Cadre et Stratégie du Milieu Marin), DHFF (Directive Habitat Faune Flore), ou régionaux avec l’animation de réseaux de surveillance (REBENT-Bretagne depuis plus de 15 ans) ou encore nationaux avec la réalisation d’inventaires ZNIEFF-MER. L’ensemble de ces dispositifs constitue le socle permettant l’élaboration d’indicateurs écologiques nationaux. Observations et suivis de long terme sont essentiels pour comprendre l’impact du changement global sur les écosystèmes marins (érosion de la biodiversité, modification des communautés, pollutions, surexploitation des ressources, eutrophisation, anthropisation…).

L’expertise s’applique également auprès :

  • du CNPMEM (Comité National des Pêches) pour des avis sur la gestion des ressources piscicoles nationales,
     
  • du CIEM (Comité International pour l’Exploration de la Mer) pour l’élaboration d’avis halieutiques lesquels sont proposés à la Commission européenne,
     
  • de l’UICN (Union Internationale pour la Conservation de la Nature) pour l’élaboration des listes rouges d’espèces marines menacées.

Des actions concertées avec les acteurs locaux (pêcheries, aquaculture…) amènent également le développement de techniques de traçabilité des produits de la mer. Cette expertise répond ainsi à une demande sociétale forte.

Équipe de scientifiques au départ du port de Concarneau © MNHN - Aodren Le Gal
Équipe de scientifiques prête pour une plongée scientifique © MNHN - René Derrien
Scientifique effectuant un relevé sur quadrat © MNHN - Sandrine Derrien
Un quadrat relevé dans le circalittoral côtier © MNHN - Sandrine Derrien
Étiquette sur transect marquant la zone de relevé (- 8 mètres) et le nombre de quadrats à y effectuer © MNHN - Sandrine Derrien
Champ de laminaires dominé par l'espèce Laminaria hyperborea à Ouessant (Iroise, Finistère) © MNHN - René Derrien

À la une

Sciences participatives
Objectif plancton © Lionel Lucas
2 Août 2019

Objectif Plancton 28/09

Sciences participatives
Stage bénévole "Plages vivantes"
5 Juin 2019

Offre de stage bénévole d'été