Back to top
Station marine de Concarneau - Flacons de verre anciens © MNHN - Agnès Iatzoura

Les métiers

Découvrir de nouvelles espèces, proposer de nouveaux protocoles, poser des hypothèses, répondre aux questions sociétales, transmettre grâce aux collections, observer des écosystèmes, enseigner et diffuser les connaissances aussi bien vers le public que les scolaires, prendre soin des animaux, passent par des hommes et des femmes de passion.

Responsable du marinarium

Le responsable du Marinarium gère l’équipe de soigneurs, le médiateur et le responsable de l’accueil (planning, répartition des tâches, entretiens professionnels).

Garant de la santé des organismes (animaux et végétaux), il veille au bon fonctionnement des aquariums et des installations techniques (pompes, filtres…). Il s’occupe également de soins courants tels que l’administration de traitements, de calcul des posologies, de la planification de supplémentation vitaminique. Il saisit sur informatique les actes, expériences et résultats quotidiens, rédige des synthèses. Il gère la collection vivante et tient à jour les registres officiels.

Dans le cadre du centre de conservation de ressources biologiques marines, il participe à l’élaboration de programmes de reproduction et d’élevages de certains organismes en lien avec les chercheurs de la station.

Le responsable du Marinarium est chargé du bien-être des animaux mais aussi de celui des visiteurs ! Pour ce faire, il propose des animations au public et aux scolaires et cherche continuellement à améliorer le parcours de visite.

Soigneur animalier

Le soigneur animalier est une personne polyvalente. Il veille à la bonne santé des organismes et au bon fonctionnement des aquariums. Il s’occupe de nourrir les animaux et de nettoyer l’ensemble des bacs (vitrage, parois, décors, etc.). Il s’assure de la bonne qualité de l’eau en contrôlant les paramètres tels que la température, la salinité, la concentration en ammoniaque, etc. Il s’occupe de petits travaux tels que l’aménagement des aquariums,  le maintien des petits équipements aquariologiques.
Pour le grand bassin, ces travaux et le nettoyage s’effectuent en plongée.

Deux fois par semaine, le soigneur peut également participer à l’encadrement de stagiaires.

Médiateur

 

Le médiateur scientifique va rendre accessible les connaissances scientifiques, souvent complexes, sur les animaux et les plantes. Grâce à lui, la diversité des échinodermes ou la reproduction et la croissance du homard n'auront plus de secret pour un public néophyte en quête de connaissances.

Bon pédagogue, il rend la science vivante en parlant de manière imagée et en utilisant les exemples de la vie quotidienne pour amener son public à le suivre. Il réalise également de petites expériences notamment avec les enfants et leur apprend à adopter une démarche de chercheur.

Il apporte son aide au soigneur animalier et s’occupe de la production de micro-algues et de proies vivantes. Titulaire d’un diplôme de plongée professionnelle, il participe à l’entretien du grand bassin.

Responsable de l'accueil

La responsable d’accueil a plusieurs missions. Elle est responsable de la régie de recettes et s’occupe de l’accueil des visiteurs et des ventes de la boutique. En parallèle, elle gère l’équipe de vacataires qui accueillent le public en organisant leur planning. Elle prend en charge les réservations pour les groupes (scolaires, adultes). Elle gère le stock de la boutique.

Chercheur

Le.la chercheur.euse en biologie marine au sein de la Station marine de Concarneau exerce différentes activités qui vont de la recherche pure au sein d'entités publiques (MNHN, CNRS, Université Sorbonne, Université du Mans) à l’enseignement et la diffusion des connaissances, en passant par l’expertise, la gestion des collections et les sciences participatives.

Il.elle consacre une partie de son temps à des missions de terrain (campagnes océanographiques, suivi d’écosystèmes en plongée, prises de mesures in situ, prélèvements…). Une grande partie de son travail s'effectue en laboratoire. Il.elle analyse ensuite ces données en laboratoire, puis les synthétise sous forme de publications scientifiques, de conférences, de rapports voire d’ouvrage grand public.

Son expertise lui permet de conseiller les pouvoirs publics et les gestionnaires d’aires marines protégées ou de réserves.

Ingénieur.e biologiste de plateforme scientifique

 

L'ingénieur.e biologiste de plateforme scientifique conçoit, développe et conduit les projets de développement technologique de la plateforme mésocosmes expérimentaux. Il.elle conseille les utilisateurs et les partenaires sur les possibilités et limites des techniques disponibles ainsi que sur l’interprétation des données. Il.elle diffuse et valorise les résultats et réalisations technologiques sous forme de publications, rapports, brevets, présentations orales.

L'ingénieur.e biologiste de plateforme scientifique assure et organise également la veille scientifique et technologique dans son domaine d’activité. Il.elle participe à la rédaction de dossiers dans le cadre des demandes de financement.

ƒL'ingénieur.e biologiste en plateforme scientifique applique et fait appliquer en situation de travail les réglementations du domaine, en matière d’éthique, d’hygiène et de sécurité et de bonnes pratiques de laboratoire.

Il.elle assure également, au sein de la station, des missions de formation et de diffusion des connaissances.

Technicie.nne biologiste

 

Le.la technicie.nne met en œuvre, dans le cadre d’un protocole établi, les techniques de la biologie pour la préparation, la caractérisation et l’étude d’échantillons. Il.elle conduit des expériences courantes dans les domaines de la biologie moléculaire et de la culture cellulaire. Il.elle gère les stocks et les commandes et suis la consommation des consommables. Il.elle participe à la rédaction des protocoles. Il.elle participe également à la formation technique des utilisateurs et des stagiaires. Il.elle intervient dans les différents projets de diffusion des connaissances.